En Bref !

Explosion d’un marché d'artifices à Tultepec - Conditions de vente en France

Artifices – Exigences du Code de la défense relatives aux installations de vente au détail

SEVESO III

Rappel de la date butoir de recensement des substances et mélanges des établissement.

Le 15ème symposium international des feux d’artifices de Bordeaux


Directive 2008-43 :

Exigences de traçabilité des explosifs applicable depuis le 5 avril 2015.

Mise sur le marché des produits explosifs et articles pyrotechniques

Le processus de transposition des Directives européennes 2013/29/UE, 2014/28/UE et 2014/58/UE est terminé.


Site multi-employeurs


Application de REACH aux Artifices de Divertissement


7ème édition du Dictionnaire de Pyrotechnie

La 7ème édition du Dictionnaire de Pyrotechnie du GTPS est disponible !

8èmes Journées Paul Vieille

Les huitièmes journées Paul VIEILLE organisées par l'AF3P se tiendront les 11 et 12 octobre prochains à l'école militaire de Paris.

Poids économique des explosifs pour Mines, Carrières et BTP

 

Le domaine des explosifs industriels pour Mines, Carrières et BTP ainsi que leurs accessoires de tir emploie directement 700 personnes et réalise un chiffre d'affaires d'environ 150 M€.

En aval de ces activités, 1000 à 2000 personnes sont employées pour les opérations de tir dans l'ensemble des "industries extractives" et du "BTP" français, et quelques centaines à titre occasionnel dans les stations de sport d'hiver.
alt

 

 

Commerce extérieur

Les importations et exportations d'explosifs sont relativement équilibrées. Elles représentent moins de 15 % des consommations. Par contre, pour les accessoires de tir, le solde est nettement positif.

 

Résultats et investissements

Les résultats restent corrects (de l'ordre de 5 % à 10% du CA.), malgré une pression assez forte sur les prix, grâce à des gains de productivité et au développement d'activités de service (forage-minage, assistance aux exploitants …).


Le nombre d’acteurs industriels diminue par regroupement des entreprises.
Les investissements sont estimés en moyenne aux alentours de 7 M€/an et portent principalement sur la mise à hauteur des installations en matière de sûreté, l’amélioration des infrastructures, la sécurité, les UMFE et le matériel roulant.